Il existe plusieurs critères de choix spécifiques à prendre en compte pour bien choisir votre nettoyeur haute pression :

  • Le type de nettoyeur haute pression
  • La pression
  • Le débit d’eau
  • La pompe
  • La puissance
  • Les matériaux
  • La lance et le flexible

Le type de nettoyeur haute pression

Le choix du type de nettoyeur haute pression est surtout fonction de l’usage souhaité. Si vous recherchez un modèle plus adapté à un usage domestique, un nettoyeur haute pression électrique est recommandé. En revanche, si vous en avez besoin pour un usage professionnel et mobile, un modèle thermique est plus adéquat. Avant tout achat, il est important de s’assurer que l’appareil soit facile à manier et à utiliser. Veillez à ce qu’il offre une prise en main aisée et qu’il soit facile à transporter.

La pression

Exprimée en bars, la pression est en quelque sorte la force avec laquelle l’eau sera propulsée, lui permettant de décoller la saleté. Ici encore, il faut prendre en compte l’usage. Pour un usage occasionnel, une pression entre 110 et 190 bars est amplement suffisante ; alors que pour un usage intensif, une pression de plus de 250 bars est conseillée. Plus la pression est importante, plus l’appareil est efficace pour nettoyer tout type de salissures.

Le débit d’eau

À l’instar de la pression, le débit d’eau est un élément important pour la rapidité du nettoyage. Plus il est élevé, plus le nettoyage sera rapide. Un débit d’eau de 500 à 600 L/h est recommandé pour une utilisation occasionnelle. Par contre, pour un usage intensif, un débit entre 900 et 1 100 L/h est de mise. Si vous recherchez un nettoyeur haute pression adapté à une utilisation régulière, un débit entre 600 et 900 L/h est plus adéquat.

L’eau a aussi son importance sur l’efficacité de l’appareil lors du nettoyage. L’eau froide est adaptée pour une utilisation domestique, mais pour les saletés les plus tenaces qui s’incrustent sur des surfaces dures, l’eau chaude est fortement recommandée. Les modèles haut de gamme peuvent généralement accueillir de l’eau chaude à 60 °C.

La pompe

Le cœur de l’appareil, la pompe mérite une attention particulière, surtout au niveau du matériau utilisé. Le plastique est à bannir. Il vaut mieux opter pour le métal ou le laiton, garant de fiabilité et de longévité. Les têtes de pompe réalisées exclusivement en laiton forgé garantissent une longue durée de vie au composant.

Vous pouvez en outre orienter votre choix en fonction de l’utilisation prévue pour le nettoyeur haute pression. Pour une utilisation occasionnelle, une pompe en composite peut faire l’affaire. En revanche, pour une utilisation régulière de l’appareil, l’aluminium est plus adéquat. La pompe en laiton est incontournable pour une utilisation intensive.

La puissance

Un critère essentiel, la puissance est liée au moteur et permet d’entraîner la pompe. Plus le moteur est puissant, plus la rapidité et l’efficacité du travail sont garanties. Un nettoyeur haute pression d’une puissance de 1 400 à 1 800 W est généralement adapté pour un usage occasionnel, tandis qu’un modèle d’une puissance de 1 600 à 2 000 W est destiné à un usage régulier. Au-delà de 2 000 W, l’appareil peut supporter une utilisation intensive.

Il est primordial de bien choisir le type de moteur. Un appareil équipé d’un moteur à induction est en mesure de répondre aux besoins des professionnels vu qu’il est favorable à un usage intensif. En outre, un modèle équipé d’un moteur électrique universel convient à un usage occasionnel ou régulier.

Les matériaux

Il s’agit ici du choix des matériaux adaptés pour le corps de pompe et le piston, figurant parmi les éléments constitutifs du nettoyeur haute pression. Comme susmentionné, un corps de pompe en matériau composite suffit pour un usage occasionnel ; tandis que pour une utilisation fréquente, l’aluminium est à privilégier. Léger et résistant à l’oxydation, ce matériau est plus pratique à l’usage. Et bien évidemment, pour une utilisation intensive, le laiton est une excellente alternative en raison de sa forte résistance à l’oxydation et aux détergents.

Concernant le piston, l’acier convient à une utilisation occasionnelle et l’inox pour un usage plus fréquent. Un piston en céramique convient par ailleurs à une utilisation intensive, car ce matériau est plus résistant.

La lance et le flexible

Vous avez le choix entre 3 types de lances, à savoir la lance à jet plat, à jet rotatif et à jet variable. Avec une possibilité de “jet crayon”, la première permet de désincruster plus aisément les saletés grâce à la puissance du jet. La seconde est efficace pour entretenir les surfaces dures et très sales. La lance avec buse à jet rotatif, connue également sous le nom de rotabuse, est plus élaborée et assure un jet puissant. La troisième, quant à elle, offre la possibilité de régler la puissance du jet en fonction de la surface à traiter.

En ce qui concerne le flexible, une longueur d’au moins 4 m est requise pour bénéficier d’une excellente maniabilité et réduire le nombre de déplacements de l’appareil. Les tuyaux armés sont recommandés, car ils sont plus résistants.

Lire la suite du guide d’achat : Les différents types de nettoyeurs haute pression

Retourner à la page principale du guide : Les meilleurs nettoyeurs haute pression en 2017